Récit de notre départ & arrivée à Montréal, chapitre 3.

Et voilà ! Je vous écrit ce petit article posé sur notre nouveau canapé, tout fraichement monté, car nous sommes enfin installé dans notre nouvel appart ! je vous en raconte pas plus, tout est en dessous.

La découverte de notre appart’, les premières démarches, les premières galères… c’est ici dans le Chapitre 3 !

Bon, rappellez-vous, on était bien arrivés, douane, immigration, blablabla... et nous voilà tout juste posé dans un super appart’ meublé à 2 pas de l’avenue Mont Royal, quasiment au pied de la montagne… très grand, très spacieux, beaucoup de charme ( parquet d’époque qui grinçe énormément…) un super Deal qu’on avait là !

Une nuit passe, ou du moins avec le jetlag on s’endort à 20h30… et on a les yeux grands ouverts à 6:00 du mat’… Bref nous voilà partit équipé de notre gros sac en centre ville à la recherche d’un « cellulaire » (téléphone portable pour ceux qui n’auraient pas compris…) et, on le savait mais, c’est un petit peu plus cher qu’en France… enfin, c’est différent.

Ici ce n’est pas des forfait avec des heures mais avec des minutes… exemple : nous avons souscrit chez FIDO, un forfait  » Combo Max » avec 500 minutes appels sortants et entrants (CÀD que même les appels entrant sont décomptés de ton forfait), soir et WE illimités, avec TXT illimité même vers international, et 1Gb de donnés pour 70$/mois.

Bref, Cellulaire : OK. On file boulevard Maisonneuve dans la grande tour pour  la Régie de l’Assurance Maladie du Québec (la RAMQ).

mais c’est quoi ? ça sert à quoi ?? Citation de la RAMQ :

Les personnes qui peuvent être assurées sont déterminées par la Loi sur l’assurance maladie et le Règlement sur l’admissibilité et l’inscription des personnes auprès de la Régie de l’assurance maladie du Québec.

Depuis le 1er novembre 1970, toute personne établie ou en séjour au Québec qui remplit les conditions prévues dans la loi doit s’inscrire au régime d’assurance maladie.

Les personnes arrivant d’une autre province pour s’établir au Québec sont admissibles au régime d’assurance maladie lorsqu’elles cessent d’être couvertes par le régime de leur province d’origine.

C’est ce que nous avons fait en France, nous avons rendu nos Cartes Vitales avant de partir…

Bref, quand tu arrives, tu prends un ticket, tu fais la queue pour un Guichet, t’attend … on t’appelle, tu donne tes papiers, tu explique pourquoi tu es là, tu donnes ton bail avec ta nouvelle adresse, et tu finis par te faire prendre en photo pour la carte que tu vas recevoir via post canada, qui ressemblera à ça :

RAMQ -> OK.

Next -> le  NAS (Numéro d’assurance sociale).

« Le numéro d’assurance sociale (NAS) correspond à un numéro de neuf chiffres dont vous avez besoin pour travailler au Canada ou pour recevoir des prestations et des services liés aux programmes gouvernementaux. » En gros, si tu veux vivre içi, il t’en faut un.

et c’est repartit pour le même système : tu arrives, tu fais la queue pour un Guichet, t’attend … on t’appelle par ton nom cette fois-çi, tu donne tes papiers, tu expliques pourquoi tu es là, tu donnes ton bail avec ta nouvelle adresse et 10 minutes plus tard tu ressors avec ton Numéro d’Assurance Sociale (gréffé à ta peau, à vie… ou du moin, le temps que vous êtes au Québec.)

Et voilà, quasiment tout ce qui concerne l’administratif ici est fait ! (reste le permis auto à changer… mais il nous reste 90 jours!)

Comme vous saviez déjà, nous avions un appart’ meublé pour les 14 premiers jours. Mais il fallait bien nous trouver une location à long terme pour la suite… et c’est chose faite en 4 jours ! Après avoir visité 4 « Condos » du Coté du Plateau Mont-Royal (1 très petit, et 3 très …un peu cradoss!), nous avons trouvés notre nouveau petit nid Douillet. Il s’agit d’un 3 1/2 (l’équivalent d’un F2), à 2 pas du Métro FRONTENAC (à l’est de Ville-Marie), tout fraichement rénové : plomberie, peinture, isolation, fenêtres, électricité… et le plus : un énorme DRESSING (pour madame) et une gigantesque TERRASSE (environ 70 m2…), le TOP pour 800$ par mois.

Mais une fois trouvé, ce nouveau condo, il faut bien l’équiper et le meubler ! Alors on loue un voiture, puis une camionnette (un gros GMC équipé d’un V8! ‘sont fou icite !)

On file chez « I-KE-A » , on découvre de nouvelle enseignes tel que Future Shop, Wallmart, Bricks, Zeelers, Best Buy, Costco… et forcement nous en prenons plein les yeux à chaque virages, à chaque coins de rue, découvrant cette ville magique, aux milles facettes, qui nous donne ce sentiment de bonheur… car oui, nous sommes heureux.

Bref, un appartement bourré de charme, un endroit que l’on s’est approprié très facilement, où nous nous sentons vraiment bien.

 

Il nous reste beaucoup de choses à faire, trouver un boulot (nous avons un essai LUNDI, mais je n’en dit pas plus pour le moment ! ), comprendre parfaitement leur sublime accent, le vocabulaire qui va avec, à découvrir le magnifique paysage du Québec avec ces Parcs nationaux et lacs immenses… mais nous pouvons le dire : c’était un rêve, c’est maintenant une réalité.

Le résultat de l’essai de notre nouveau boulot, notre petit voyage du côté de Mont-Tremblant … ce sera dans le chapitre 4 !

5 réflexions sur “Récit de notre départ & arrivée à Montréal, chapitre 3.

  1. Salut !
    Enfin le chapitre 3, il s’est fait attendre🙂
    Sinon j’habite à La Ville aux Dames, vous devez surement connaitre, c’est juste à côté de Tours. Je débarque à Montreal le 10 janvier prochain pour 2 mois. On aura peut être l’occasion de se rencontrer🙂

  2. Pingback: RÉCIT DE NOTRE VIE À MONTREAL, CHAPITRE 4. |

met ta souris ici. bravo, tu peux maintenant écrire un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s