Ostie qu’ça bouge enfin d’côté d’not’ Crisse de Demande à l’Ambassade du Canada Tabarnack !

Enfin un Article qui réchauffe nos coeurs : Nous avons reçu notre AR ( Accusé de Réception du dossier Fédéral = Ambassade du Canada ) et également nos IVM ( Nos instructions de Visite Médicale ), Ce qui veux dire que notre démarche d’immigration avance !

« Ch’ui Tallement Contaent » Pourrait dire Céline, mais comme quoi la journée de la Femme nous a portée bonheur…

Histoire de mettre les deux pieds dans le plat, j’ai trouvé un petit truc sur Wikipédia fort sympa, sur les Sacres du Québec (le language Québécois … Les GROS MOTS quoi…)

Pour simplifier, voici une liste de sacres les plus couramment entendus dans la société québécoise. Le lecteur désireux d’approfondir sa connaissance des sacres et de leurs variantes langagières et régionales se référera, entre autres, à l’auteur Jean-Pierre Pichette.

Câlice

Provient de calice. Souvent écrit « câlisse ». Variantes douces : câlique, câline, câline-de-bine, câlibine, calvasse, câliboire, colaye, câlache, caltar et colasse.

  • « Pas encore, câlice… »
  • « Câlice moé patience avec ça ! » (fous-moi la paix avec ça !)
  • « J’m’en câlice ! » (je m’en fous)
  • « Câlice de char ! » (putain de voiture)
  • « p’tit calice » (petit con)

Calvaire

Provient de calvaire. Variantes douces : calvince, calvâsse, calvette, calvinus, calvénus, calvinisse.

  • « Y’était en beau calvaire. » (il était fâché)
  • « Quel calvaire… Calvaire ! » (Parole de chanson de Plume Latraverse)
  • « J’ai d’la misère, ô Calvaire ! » (Parole d’une chanson de la Chicane)
  • « Une calvaire de belle montagne ! » (Marc Laurendeau *in* «*** Le cours de sacre ***», Les Cyniques)

Ciboire

Provient de ciboire, nom d’un gobelet dans lequel on met les hosties. Variantes douces : Cibouère, cibon, cibole, ciboulot, ciboulon, taboire, tabouère.

  • « Ciboire de char qui part pas ! » (Phrase très utilisée par les automobilistes en hiver)
  • « Un ciboire de ticket. » (Une putain de contravention)

Peut aussi être dit saint-ciboire

  • « Saint-ciboire, quessé tu fous là? » (mais que fais-tu ?)

Crisse

Provient de Christ. Variantes douces : Christophe, crime, criffe, cristi, crime-pof.

  • « Crisse de cave ! » (espèce d’imbécile)
  • « Ça fait crissement mal ! » (ça fait très mal)
  • « Toé, mon p’tit crisse ! » (toi, mon petit garnement)
  • « J’m’en crisse ! » (je m’en fous)
  • « Au plus crisse ! » ou « Au p.c.! » (au plus vite)

Maudit

Provient de la malédiction en général. Variantes douces : Maudine, mautadine, mautadit.

  • « Toé mon p’tit maudit ! »
  • « Maudit niaiseux ! » (espèce d’imbécile)
  • « Y en a en maudit ! » (il y en a beaucoup)

Aussi usité en France.

Mausus

Provient de Moïse prononcé à l’anglaise (Moses)

  • « Mon petit mausus, reviens icitte tu’suite ! » (tout de suite)

Ostie

Provient de hostie, le pain bénit. Variantes courtes : sti, esti, asti. Variantes douces: estique, estin, ostin, esprit, hostifi.

  • « Ostie qu’y fait chaud ! » (il fait vraiment chaud)
  • « Ostie qu’c’est plate ! » (c’est tellement ennuyeux)
  • « Ostie, mon char veut pas partir ! » (ma voiture ne veut pas démarrer)
  • « T’es bien mieux de m’écouter, mon ostie ! » (tu devrais m’écouter attentivement)

Sacrament

Provient de sacrement. Il désigne en particulier l’Eucharistie. Variantes douces : sacristi, sacrafayeïce, sacripant.

  • « Sacrament, y va-tu continuer longtemps ? »
  • « Sacrament que tu me tapes sur les nerfs ! »

Peut aussi être dit saint-sacrament.

  • « Ça va mal, saint-sacrament… »

Sacrant

Provient du mot sacre.

  • « Fais-moi ça au plus sacrant ! » (dans les plus brefs délais)
  • « C’est vraiment sacrant ! » (réellement navrant)

Saint-crême

Provient de l’huile sainte utilisé lors des sacrements du baptême, de la confirmation et de l’ordination.

  • « Saint-crême, t’aurais pas dû faire ça ! »

Simonaque

Provient peut-être de « simoniaque » ; commerce d’objets religieux.

  • « Simonaque de température ! »

Tabarnak

Provient de tabernacle, aussi écrit tabarnac. Variantes douces : tabarnouche, tabernik, tabarouette, tabaslak, barnak, tabeurn (à l’anglaise), tabarnache, tabarslak, tabeurslak (à l’anglaise), tabarnane.

  • « Tabarnak ! Encore une défaite ! » (Les Canadiens de Montréal ont encore perdu)
  • « Viens t’en donc, mon tabarnak ! » (Viens me voir, petit con)

Torrieux

Provient de Tort à dieu.

  • « Torrieux, j’comprends rien ! »
  • « Hey mon torrieux ! »

Bâstard

Dérivé de « bâtard« , enfant de naissance plus ou moins honteuse. Variantes douces : Batèche, Batince.

  • « Hey, bâstard que je suis stressé… » amplifie la phrase

met ta souris ici. bravo, tu peux maintenant écrire un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s