Discrimination à Immigration Québec? WTF !

La vidéo ICI : TVAnouvelles.ca

« Y a-t-il de la discrimination à Immigration Québec? La question se poste à la lumière des informations dévoilées aujourd’hui par TVA Nouvelles ».

Je Résume : un homosexuel se sent discriminé car il n’a pas eu son certificat de sélection du Québec.

Perso:

– Je suis dans la restauration (j’ai fait un peu tout : Service, cuisine…)
– Je parle quand même un peu anglais (normal, c’est la restauration me direz-vous!)
– Je n’ai pas d’enfant (Et quand je suis passé à l’entrevue de sélection, je n’ai pas du tout eu l’impression d’etre discriminé car je n’ai pas de banbins !)

Et si cette personne n’avait pas été homosexuelle, cela aurai-t-il changé les choses ? cela m’étonne.

Ils se basent quand même à la motivation et au rendu de l’entrevue (pour savoir si tu connais le Québec, si tu es fait pour aller vivre là bas…) et donc il faudrait peu être arrêter de polémiquer!

Des entrevues de sélection il y en a tous les jours à l’ambassade, et pas que des acceptées. Alors si le mec (homo ou pas) se sent discriminé pendant l’entrevue car il n’a pas d’enfant, c’est peu être psychologique (enfin, ce n’est pas parcequ’il est homo je pense…) mais ils se basent sur des critères bien à Eux et qui n’ont rien a voir avec l’homosexualité.

http://tvanouvelles….206-131415.html

article TVA Nouvelles – Par Yves Poirier 

TVA Nouvelles a rencontré un Français, qui préfère garder l’anonymat, qui a échoué dans ses intentions d’obtenir le certificat de sélection du Québec … parce qu’il ne parle pas l’anglais!
Le jeune homme de 25 ans, qualifié dans le domaine de l’hôtellerie en Europe qui désire venir vivre au Québec avec son conjoint, a rempli un questionnaire il y a quelques semaines auprès du bureau d’Immigration Québec à Paris.
Et il l’a échoué parce que selon lui certaines questions le désavantageaient nettement, allant jusqu’à dire qu’elles étaient discriminatoires.
Les questions portaient notamment sur la formation, l’expérience professionnelle, l’âge, la capacité d’autonomie financière et justement, la connaissance du français et de l’anglais.
On lui a posé entre autres la question suivante en anglais: «Do you have brothers, do you have sisters?»
Le jeune homme n’a pas été en mesure de répondre à la question. Par conséquent, dans la grille de sélection, on lui a accordé la note de 0/6.
On lui a aussi demandé s’il avait des enfants. Il a répondu non. Il a donc reçu la note de 0/8.
Faut savoir que ce jeune homme est homosexuel. Il n’a pas prévu pour l’instant avoir des enfants.
Résultat : il n’a pas obtenu un nombre de points suffisant au regard des facteurs de la grille de sélection. Sa demande de sélection du Québec a été refusée.
Le Français déçu, frustré et trouve surtout aberrant et discriminatoire certaines questions.
«Je trouve ça très choquant quand on voit le contexte actuel du Québec qui lutte pour garder le français en première place ici. Deuxième point aussi, j’ai été refusé parce que je n’ai pas d’enfants. C’est peut-être attribuable à mon orientation sexuelle, je suis homosexuel, je me suis senti un peu discriminé.»

Changements exigés
Le député caquiste François Bonnardel exige des changements aux processus de sélection des immigrants.
«À la base, le Québec est français. Alors, pourquoi doit-il bien maîtriser l’anglais pour venir travailler au Québec demain matin. C’est homme là est jeune, il est prêt à travailler, il a un diplôme en poche. En ce qui a trait à la question sur les enfants, il lui manque trois points pour obtenir son certificat de sélection et parce qu’il n’a pas d’enfant dû à son orientation sexuelle, on lui met un zéro. Je trouve extrêmement discriminatoire le fait que est-ce qu’on doit absolument avoir des enfants à charge pour venir s’établir au Québec, dans ce cas là, je pense qu’on là pénalisé pour rien.»

Inacceptable
En attendant des nouvelles de la ministre de l’Immigration Kathleen Weil, Robert Plouffe de TVA Nouvelles a obtenu une réaction de Christine St-Pierre, ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine.
Mme St-Pierre est responsable de l’application de la Charte de la langue française.
«À première vue, ça m’apparaît inacceptable. Mais en même temps, la grille d’évaluation est faite par des experts, il y a peut-être d’autres facteurs pris en ligne de compte qui pourraient donner plus de points dans d’autres secteurs. Je ne veux pas commenter davantage.»

Pas de discrimination
Du côté d’Immigration Québec, on se défend de faire de la discrimination.
Ce n’est pas parce que vous ne comprenez pas l’anglais et que vous n’avez pas d’enfants que vous êtes désavantagés, indique-t-on.
Immigration Québec dit que la grille d’évaluation contient d’autres questions qui touchent notamment la formation, l’expérience professionnelle, l’âge et la capacité d’autonomie financière. L’immigrant peut augmenter son pointage grâce à ces questions.
Pour sa part, le jeune Français rencontré par TVA Nouvelles contestera les résultats de son questionnaire.
Il compte d’ailleurs faire une demande de révision.

met ta souris ici. bravo, tu peux maintenant écrire un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s